Ad blocker

Les ad blockers ou logiciels antipub sont des logiciels qui servent à filtrer la publicité sur les sites web. En plus de bloquer les bannières publicitaires, ils concernent également les fenêtres pop-up, peuvent masquer les animations ainsi que les publicités identifiées au sein de textes.

Développement

Les premiers bloqueurs pour les applications Internet sont apparus en 1999. Le logiciel "Webwasher Classic" est le pionnier dans ce domaine. Il pouvait être localement installé sur votre ordinateur en tant que proxy, par lequel le contenu Internet était récupéré. Toutes les publicités et les pop-ups se voyaient ainsi filtrées.

Cette application gratuite a été acquise par la suite par McAfee et s'appelle aujourd'hui "McAfee Web Gateway" comme une solution de sécurité pour les entreprises à filtrer les URL, ainsi qu’une solution antivirus pour les applications Internet, de courrier électronique et le scanning SSL. Cependant, les anciennes versions de Webwasher peuvent toujours être utilisées gratuitement. D'autres ad blockers courants sont par ailleurs AdBlock, Adblock Plus et Proxomitron.

Comment ça marche

Les logiciels antipub ne peut pas différencier une annonce d'une autre en ce qui concerne le contenu. Au lieu de cela, ils filtrent en fonction de caractéristiques spéciales qui seraient généralement contenues dans les annonces. Les approches possibles pour les ad blockers sont :

  • La taille des graphiques publicitaires, qui sont le plus souvent standardisés (par exemple 300 x 250 pixels = rectangle moyen, 120 x 600 skyscraper)
  • L'URL de la publicité (collection en black et white listes)
  • Termes utilisés dans l'URL publicitaire, qui désignent la publicité (tels que adserv, annonces)
  • La structure DOM de la publicité
  • JavaScript (la publicité est en effet souvent basée sur JavaScript)

Avantages et inconvénients

Les utilisateurs de logiciels antipub peuvent utiliser les sites Web sans être gênés par la publicité. Dans de nombreux cas, la publicité ne sera même pas transmise, ce qui permet d'économiser de la bande passante. Même si ce n'est pas le cas, la vitesse de la page sera réduite car les graphiques publicitaires n'ont pas besoin d'être chargés. Certains utilisateurs utilisent également les ad blockers pour empêcher la collecte de leurs données personnelles.

Les inconvénients concernent surtout les fournisseurs de publicité. Ces derniers financent souvent une part importante de leur contenu en fonction de la publicité et dépendent donc de son affichage sans restriction. Certaines entreprises peuvent en conséquence subir d’importants dommages. En 2012, un expert a estimé les pertes de recettes publicitaires à 887 millions de dollars pour Google en raison des cause des logiciels antipub. Pour les utilisateurs, les ad blockers peuvent représenter un désavantage uniquement parce qu’ils empêchent l'utilisation d'informations et de services gratuits, par exemple dans le cas où l'utilisateur aurait pu "payer" en cliquant sur une bannière publicitaire (qui se retrouve malheureusement cachée).

Critique des ad blockers

Les ad blockers ont été critiqués à plusieurs reprises dans le passé depuis que leur indépendance a été remise en question. Par exemple, Adblock Plus a introduit en 2011 la possibilité pour ses utilisateurs de ne pas bloquer la "publicité acceptable". Cependant, cette option a été activée par défaut et l'utilisateur devait lui-même modifier les paramètres pour la désactiver.

L'opérateur d'Adblock Plus décidait, après contrôle préalable, quelle publicité était jugée acceptable. Cette approche a par la suite laissé une très mauvaise impression lorsqu’on s'est rendu compte que les grandes entreprises payaient des millions de dollars pour être classées comme publicités acceptables, telles que les fermes de contenu comme eHow ou Google AdWords. Selon des sources non confirmées, Google aurait payé 25 millions de dollars.

Importance pour le marketing digital

Comme déjà mentionné, les logiciels antipub peuvent entraîner des pertes de ventes pour le marketing en ligne. Par conséquent, les exploitants de sites recherchent souvent des alternatives pour éviter les bloqueurs. Les options suivantes sont disponibles :

  • Grâce à des procédures spéciales, comme par exemple via JavaScript interne ou externe, les ad blockers peuvent être détectés. Toutefois, ces méthodes ne sont pas fiables à 100 %.
  • De nombreux exploitants de sites encouragent leurs visiteurs à désactiver les bloqueurs pour sécuriser leur situation financière.
  • Si un bloqueur est détecté, le contenu libre peut être verrouillé pour ces visiteurs, en utilisant les procédures appropriées ou des plugins par défaut pour les CMS tels que WordPress. Ce n'est que lorsqu'ils désactivent leur adblocker, qu'ils "paient" le contenu par les publicités activées de nouveau et ainsi le contenu est affiché.
  • Les simples bloqueurs peuvent être contournés en rendant la publicité moins évidente. Pour ce faire, des mots tels que "annonces" sont à éviter dans les noms de fichiers et les chemins d'accès, des dimensions non standardisées sont utilisées pour la publicité par bannière, et l'annonce est stockée sur son propre serveur au lieu d'un serveur publicitaire.

Liens web

Catégorie