Architecture de l'information

L’architecture de l’information décrit la conception structurelle d’un site web ou d’un espace intranet. Un site web ou un intranet sont, dans ce cas, des espaces d’informations destinés à permettre aux utilisateurs de trouver des réponses à leurs questions, ainsi que les informations recherchées facilement et rapidement.

Informations générales

Le terme d’architecture de l’information se distingue de la conception de l’information. Alors que la conception est la partie visible d’une page web, l’architecture est, quant à elle, en arrière-plan et n’est que la partie structurelle qui dirige l’interaction de l’utilisateur. Cependant, avant qu’un utilisateur puisse interagir, l’information doit être correctement organisée. Cela se fait à l’aide de catégories, de menus et de chemins de navigation qui sont censés faciliter l’accès aux informations pour les utilisateurs. Ces unités structurelles sont visualisées grâce au design de l’information, mais en tant que concept théorique, l’architecture se trouve en amont. Ce n’est que dans le processus de conception d’un site web que l’architecture de l’information et le design se croisent directement.

Importance pratique

L’architecte de l’information décrit non seulement le concept derrière un espace d’information (ou un environnement de partage de l’information), mais aussi le processus de sa conception. L’architecture de l’information doit créer un concept qui place les utilisateurs et leurs besoins au centre. L’architecture de l’information dispose de différents documents, qui sont combinés à la toute fin du processus : on utilise des organigrammes et des wireframes afin de former une navigation intuitive pour les utilisateurs, hors de l’organisation rigide des catégories principales d’un site web.

L’organigramme attribue des sous-catégories à la page d’accueil d’un site web. Elles sont reliées par des flèches pour les représenter graphiquement. Le wireframe complète ainsi cette structure approximative avec des pages individuelles. La structure principale est donc préservée, mais la navigation va plus dans le détail, surtout quand il s’agit de projets plus importants avec beaucoup de contenus.

Dans la conception de l’espace d’information, l’identité de l’entreprise joue un rôle important. Le site web a toujours une importance opérationnelle et organisationnelle. La structure du menu et l’apparence sont supposées faciliter la navigation des utilisateurs. Un site web est une division de l’entreprise, dans le sens où il représente ses principes. Si dans ce contexte, les utilisateurs peuvent facilement catégoriser un site web, l’identification et l’interaction seront plus faciles.

Les utilisateurs peuvent plus facilement accéder au contenu s’il leur semble familier grâce à une structure classique et le design : de cette façon peut être accomplie l’identification avec l’entreprise. Dans le même temps, il est important de se démarquer de la concurrence à travers l’architecture de l’information. Il s’agit également d’un point de vente unique (UPS), et des données émanant d’études marketing et de marché peuvent être à ces fins utilisées.

Importance pour le référencement

Les professionnels évoquent deux niveaux d’architecture de l’information : la grande et la petite architecture. La grande architecture d’un site web est censée diriger la communication avec les utilisateurs. La petite, quant à elle, correspond à la manipulation des données afin de préparer le site pour les moteurs de recherche. Les deux niveaux sont extrêmement importants quand il s’agit du SEO. Tout d’abord, il faut créer un site web de haute qualité et procéder à des opérations d’optimisation on-page.

La prévision de Google, selon laquelle un site web devrait d’abord être utile pour les utilisateurs, est ici très pertinente. Les URL qui sont explicites et qui possèdent une navigation facile, des structures significatives et des informations facilement recherchables remplissent ces critères. En partant d’une URL initiale, les sous-catégories peuvent être nommées de manière à représenter la gamme d’informations et à décrire ces dernières de manière adéquate en des termes concis. Ces termes peuvent être sélectionnés grâce à une analyse de mots-clés. Plus le chemin d’accès est long, plus la valeur de l’architecte de l’information sera regroupée. Les URL sont nommées de telle sorte qu’une catégorie générale est toujours complétée par un terme spécifique.

Voici un exemple d’optimisation au hasard pour former des groupes sémantiques :

www.exemple.com
www.exemple.com/categorie
www.exemple.com/categorie/sous-categorie 

La grande architecture est ensuite complétée par la petite architecture. Le contenu est classifié avec des métadonnées et judicieusement structuré pour les moteurs de recherche. Un agent utilisateur, comme par exemple le Googlebot, aura non seulement connaissance des données utilisées dans un document HTML, mais aussi de leur contenu réel. À ce stade, l’architecture et le design de l’information vont de pair, car la mise en forme et la classification du contenu sont des aspects importants de l’optimisation du référencement.

En outre, les liens entrants sont pris en considération dans l’évaluation d’une page web. Plus le jus du référencement sera élevé, plus la page sera bien classée. Google prend également cet aspect en compte pour le calcul du PageRank. En plus de Google, d’autres outils d’analyse présentent des valeurs similaires qui permettent de se représenter la popularité du lien d’une page. De tels outils sont par exemple Ryte et le OPR, ou Moz avec le MozRank.

L’architecture de l’information doit donc, au moment de sa création, observer des aspects importants de l’optimisation du référencement.

Liens web

Catégorie