Détecteur de duplicate content

Un duplicate content checker ou détecteur de duplicate content est utilisé pour rechercher des doublons d'une URL sur Internet. Sur la base des résultats de l'analyse, les webmasters et les professionnels du référencement peuvent mettre en place des mesures spécifiques, comme avec avec des balises canoniques, contre le contenu dupliqué, ce qui empêche un bon classement d'un site web. D'un point de vue juridique, un détecteur de duplicate content peut vous aider à localiser le contenu copié illégalement.

Principe opératif d’un détecteur de duplicate content

Un détecteur de duplicate content travaille sur le même principe que le moteur de recherche de Google afin de déceler les copies et duplicatas sur la toile. Il sélectionne un passage au hasard dans le contenu d’une page web et vérifie si ce passage ou un texte semblable existent déjà sur Internet. Le détecteur se base sur l’indexage de Google. Si des contenus similaires ou identiques sont détectés sur différents sites web, le détecteur de duplicate content émettra un résultat.

L’URL sur laquelle le contenu copié a été localisé et les sections concernées sont enregistrées. Les deux sites web sont ensuite comparés mot par mot. Dans beaucoup de logiciels, les utilisateurs peuvent préciser la finesse du détecteur de duplicate content, par exemple si un contenu doit être signalé après quatre, six ou huit mots identiques.

600x400-DuplicateContentChecker-fr-01.png

Fonctions

Les détecteurs de duplicate content peuvent différer selon leurs objectifs fonctionnels. Plusieurs exemples :

  • Marquage couleur sur les points de plagiat
  • Test automatique et répété sur le contenu de votre propre site web
  • Documentation régulière des résultats du test de plagiat
  • Vérification du contexte
  • Disponibilité de n’importe quel ordinateur disposant d’un accès Internet
  • Paiements des contrôles de plagiat par cartes de crédits ou avec un bon d’achat
  • Mise en place du logo du détecteur de duplicate content sur votre site web, afin de dissuader les copieurs.

Dans le cas le plus simple, une vérification du plagiat peut aussi être réalisée manuellement. Cette vidéo YouTube montre comment cela fonctionne.

De nombreux outils de référencement incluent un détecteur de contenu en double dans le cadre d'une analyse complète OnPage.

Groupes cibles

Plusieurs groupes de personnes peuvent profiter du détecteur de duplicate content. Les webmasters veulent assurer la haute qualité de leur contenu sans qu’il soit copié et présenté comme le travail d’autres personnes. Si vous souhaitez acheter du contenu, vous voulez aussi vous assurer que votre fournisseur de service a bien fait son travail et qu’il n’est pas impliqué dans n’importe quel acte de plagiat. Cela risquerait en effet de vous mettre dans une situation de dispute avec les réels propriétaires.

Chaque webmaster devrait être en capacité de prouver que le contenu du site est unique au moment de la publication. Avec un stockage régulier des rapports de vérification, cela peut être facilement prouvé avec l’aide de la date de publication. Cela peut vous fournir des preuves si des disputes liées à ce sujet surgissent ultérieurement.

En principe, chaque webmaster devrait avoir pour objectif de créer un contenu unique. À l'aide d'un détecteur de contenu dupliqué, votre propre contenu peut être vérifié en ce qui concerne son caractère unique. Ensuite, les auteurs ont l'opportunité d'optimiser le contenu avec d'autres outils comme une formule TF-IDF.

Limites

Même si les détecteurs de duplicate content fournissent une petite protection face au violation du droit d’auteur, il n’y a pas de réelle garantie. L’indexation de Google ne recense pas tous les sites web existant sur la toile. Si le mécanisme de contrôle se base seulement sur cette indexation, on peut considérer qu’il ne détectera pas les sites qui n’ont pas été indexés par Google. Même si un site se trouve dans cet index, toutes les subpages ne sont pas nécessairement indexées et donc non disponibles pour un contrôle de plagiat.

Par conséquent, il ne faut pas exclure que certaines sources Internet peuvent être copiées même si le détecteur de duplicate content ne les liste pas comme telles. De plus, le logiciel ne fournit aucune garantie que les passages ne sont pas copiés d’un média imprimé, comme un magazine, un livre, ou de zones protégées de la toile, et donc non indexés par Google. Il en va de même pour le contenu web qui se trouve dans les zones protégées par mot de passe et ne peut pas être indexé par Google.

Un autre problème est la sensibilité du logiciel. Si les utilisateurs veulent agir sûrement, ils doivent régler la sensibilité du logiciel à un niveau de mots relativement bas. Dans ce cas, cependant, de simples phrases composées de trois ou quatre mots semblables peuvent apparaître des dizaines ou des centaines de fois et générer des messages d’alerte au plagiat. Vos coûts pour les contrôles de plagiat peuvent exploser. Si vous réglez une sensibilité trop haute dans le but de réduire les coûts, le plagiat peut ne pas être décelé si le contenu a été subtilement mais sûrement modifié.

Importance pour le référencement

Un détecteur de duplicate contenu est un outil important qui aide à éviter les pénalités de la part de Google sur le contenu copié.

Liens web

Catégorie