JavaScript


JavaScript est un langage de programmation qui agit sur la page du client et permet de concevoir des sites web fonctionnels.

Intégration au code HTML[modifier]

Le code JavaScript peut être intégré à des pages HTML afin d’améliorer leur fonctionnalité. Il existe ici plusieurs possibilités : le code peut être intégré entre les balises <SCRIPT> et </SCRIPT> (« variante en ligne »), il peut être copié dans un fichier externe, il peut être un paramètre des balises HTML, et il peut être intégré sous la forme d’un lien HTML. Lors de l’intégration au code HTML, il convient de prêter attention à ce que le script ne présente aucune erreur. Ceci permet d’éviter l’apparition d’un bug qui pourrait avoir des répercussions très négatives sur l’optimisation du référencement naturel.

DOM[modifier]

Un langage de script tel que JavaScript doit utiliser DOM. L’acronyme signifie « Document Object Model » et est recommandé par W3C. Il s’agit d’un modèle général pour les objets d’un document.

Applications possibles[modifier]

JavaScript offre de nombreuses possibilités d’application différentes. Il permet de compter les visites sur un site, d’afficher des calendriers, ou de contrôler des données de formulaire. L’un des exemples fréquemment utilisés est la calculatrice. Le panier virtuel des boutiques en lignes est également une des applications utiles. Les exemples négatifs comptent les fenêtres pop-up qui harcèlent en général les utilisateurs avec de la publicité. JavaScript permet également de masquer aux visiteurs le texte source d’une page ou d’empêcher la copie d’images ou de textes. Cette option bloquant le clic droit de la souris, l’utilisateur perd également d’autres fonctions et se retrouve donc très limité.

CommonJS peut être utilisé comme extension JavaScript. Ce programme permet notamment de créer des interfaces de programmation, qui peuvent ensuite servir pour des bases de données, des services web et des applications de bureau.

Conséquences d’une désactivation[modifier]

Un navigateur offre la possibilité à l’utilisateur de désactiver le JavaScript à l’aide d’un add‑on NoScript. Le visiteur d’une page ne peut ensuite plus utiliser les applications JavaScript, mais il est également protégé contre les publicités intempestives. Si trop d’éléments d’une page utilisent JavaScript, les utilisateurs ne profitent plus de leur visite du site Internet. L’accessibilité s’en trouve également réduite. Un site Internet devrait toujours pouvoir offrir une bonne navigation, même lorsque JavaScript est désactivé.

Sécurité grâce au principe des sandbox[modifier]

Le principe des sandbox a été développé afin de protéger l’utilisateur de toute utilisation abusive des applications de JavaScript. La sandbox est ainsi une sorte de cage qui limite le langage dans sa portée. Une application ne peut par exemple pas accéder aux fichiers locaux. Ainsi, aucune personne non autorisée ne peut consulter les fichiers ni les modifier.

Lien avec l’optimisation du référencement naturel[modifier]

En règle générale, un moteur de recherche ne tient pas compte du code JavaScript. L’interaction que les applications JavaScript permettent à l’utilisateur ne peut pas être lue par un robot d’indexation. Celui-ci visite les pages comme un utilisateur qui aurait désactivé le JavaScript et il ne peut donc pas atteindre des pages qui seraient exclusivement accessibles via JavaScript. Les textes s’affichant avec JavaScript ne sont en général pas lus par les moteurs de recherche. Les redirections devraient dans l’idéal être mises en place au niveau du serveur.

Taille des fichiers et performance[modifier]

Si une page Internet présente de nombreux éléments d’interaction fonctionnant avec JavaScript et ayant été placés à la fin du code source, ces éléments augmentent la taille de fichier de chacune des pages inférieures. L’effort d’indexation pour les moteurs de recherche augmente ainsi à son tour. Le temps de chargement pour les utilisateurs disposant d’une connexion lente (notamment sur les smartphones) augmente également pour chaque page inférieure.

Dans ce cas, il convient d’externalité le code dans un fichier Javascript externe qui sera ensuite intégré à la fin du code source. Ce fichier externe devrait par ailleurs être mis en mémoire de cache dans le navigateur de l’utilisateur afin de ne devoir être chargé que lors de la première visite sur la page. Un gain de performance est ainsi atteint dès la deuxième consultation de la page et la tâche des moteurs de recherche est également facilitée, étant donné que le code source des pages inférieures est « plus léger ». Les ressources des robots d’indexation peuvent donc exploiter davantage de contenus du site Internet et favorisent ainsi indirectement un meilleur classement.

Temps de chargement et optimisation des conversions[modifier]

Certains webmasters ont tendance à intégrer le JavaScript de différentes pages inférieures à un seul et même fichier externe. Cela peut conduire à ce que de très nombreux fichiers JavaScript externes fassent l’objet d’une requête lorsque la page est consultée, ce qui entraîne ensuite une dégradation du temps de rendu, étant donné que les navigateurs des utilisateurs imposent une limite au nombre de téléchargements en parallèles de ces fichiers externes (qui comptent également les images et les fichiers de CSS). Si les fichiers sont trop nombreux ou la connexion à Internet lente, il peut arriver que les pages soient plus longues à charger, ce qui entraîne une mauvaise « expérience utilisateur » et peut donc avoir des répercussions négatives sur le taux de conversions. Dans l’idéal, tous les fichiers JavaScript devraient être fusionnés dans un fichier unique qui ne serait ensuite chargé qu’une seule fois par l’utilisateur (mise en mémoire cache) ce qui permettrait un double gain de performance.

Temps de rendu et optimisation des conversions[modifier]

Une autre astuce pour l’amélioration des performances d’un site Internet et des conversions est le fait de placer le(s) fichier(s) JavaScript externe(s) à la toute fin du code source. La raison pour cela est que le navigateur peut parfois interrompre le rendu d’un site Internet aux endroits où se trouvent des liens vers des fichiers externes jusqu’à les avoir chargés. Si le fichier JavaScript externe se trouve sur un serveur externe qui est long à répondre, l’utilisateur ne voit dans un premier temps qu’une page vide. Le rendu est terminé une fois que tous les scripts et tous les fichiers CSS ont été chargés. Si l’on place par contre les références au fichier externe à la fin du code source, le contenu du fichier HTML est affiché pour l’utilisateur et les contenus tels que les textes sont visibles plus tôt. L’avantage ici est qu’en cas de serveur externe lent, l’utilisateur n’a besoin d’attendre que pour l’accès aux possibilités d’interaction de JavaScript.

Liens web[modifier]