Open source

On parle d’open source lorsque le code source d’un logiciel est public et accessible afin que le logiciel en question puisse être modifié et diffusé par n’importe qui. L’initiative de l’open source impose dix exigences à la licence d’un logiciel open source.

Le principe

Le code source d’un logiciel est rendu public, toute personne peut le lire, développer elle‑même le logiciel et copier le code. Chacun peut utiliser le logiciel gratuitement et le diffuser. Il n’est à aucun moment nécessaire de disposer d’une licence supplémentaire. Les logiciels open source offrent en général une solution alternative aux logiciels commerciaux payants.

Exemples

Parmi les logiciels open source connus, on trouve LibreOffice et Open Office qui servent à la production de documents, l’éditeur graphique GIMP, Audacity servant à éditer des données audio. L’interface de développement Eclipse et le système d’exploitation Ubuntu sont également des logiciels open source. On compte aussi OpenOffice et Bootstrap parmi les programmes open source.

Avantages

Le grand avantage pour l’utilisateur – qu’il soit un particulier ou une entreprise – est qu’il n’a pas de licences à payer. Il profite aussi de l’indépendance par rapport au fabricant. Pour les développeurs, on trouve encore bien d’autres avantages. Comme le code peut être consulté par de nombreux développeurs indépendants, toute utilisation abusive du logiciel attirerait immédiatement l’attention. Le codage malveillant est donc rapidement découvert, c’est pourquoi les logiciels open source sont très sûrs.

De légères erreurs dans le logiciel sont aussi rapidement détectées et corrigées, étant donné que de nombreux programmateurs indépendants peuvent relever les erreurs les uns des autres et discuter de leurs difficultés. De plus, l’utilisateur peut adapter le programme à ses besoins. Il est libre de développer le code et d’ajouter au logiciel les fonctionnalités qui lui plaisent.

Inconvénients

L’utilisateur ne peut pas compter sur le fait que le logiciel open source continuera (rapidement) d’être développé, étant donné que les projets n’ont que très peu de possibilités financières, n’ayant pas de revenus. L’assistance est aussi un inconvénient notable. Les développeurs travaillent bénévolement sur les projets, c’est-à-dire dans leur temps libre.

Il n’existe donc pas d’entreprise de développeurs offrant une assistance durable et les personnes capables de fournir une assistance n’en ont pas vraiment le temps. Les forums en ligne peuvent ici offrir une solution, tout comme les entreprises, qui n’ont certes pas développé le logiciel, mais peuvent se concentrer sur l’assistance. Celles-ci se font rémunérer grâce à une assistance professionnelle fournie pour des logiciels gratuits.

Qualité

Il n’est pas possible d’attendre la même qualité de tous les logiciels open source. On remarque de grandes différences et une option en open source n’est pas toujours disponible selon le domaine. Toutefois, de nombreux programmes gratuits peuvent déjà facilement rivaliser avec la concurrence payante et ils se sont d’ailleurs intégrés au monde professionnel. Afin de rendre les logiciels open source plus ergonomiques et d’en augmenter ainsi la qualité, le projet Open Usability se révèle être un bon atout.

Open source vs. logiciel libre

« Open source » et « logiciel libre » désignent essentiellement la même notion. Le terme de « logiciel libre » est plus ancien (1985) et provient de la Free Software Foundation. En 1998, l‘Open Source Initiative a créé le terme « open source ». L’idée d’un logiciel en accès libre n’a pas changé, mais la motivation derrière celle-ci n’est plus la même. L’open source se fonde sur l’intérêt pratique découlant d’un développement commun du logiciel. En ce qui concerne les logiciels gratuits, l’idée se fonde sur l’idéologie et l‘intérêt pour l’utilisateur.

Liens web

Catégorie