Panda Update

La mise à jour Panda est une modification de l’algorithme du moteur de recherche de Google visant à fournir des résultats de recherche plus précis tout en excluant des résultats indésirables. Panda est déployé aux États-Unis début 2011 et activé pour la France en août de la même année. La mise à jour concerne principalement les sites Web dont le contenu n'a pas ou peu d'importance pour l'utilisateur.

Objectifs

Google vise à améliorer la qualité du contenu des résultats de recherche. Cela devrait par ailleurs être le principe de base de tous les moteurs de recherche. L'approche de Panda consiste à mesurer la qualité du contenu d'une page afin d'améliorer les résultats de recherche pour l'utilisateur.

Conséquences

Ce sont surtout les pages qui ne représentaient pas de valeur supplémentaire pour l'utilisateur qui ont été affectées par la mise à jour Panda. Ces pages étaient principalement des "fermes de contenu", qui se concentraient sur des contenus quantitatifs ou bien des pages à contenu vierge composées uniquement de liens internes. En outre, les portails utilisant plusieurs sous-pages pour un seul mot-clé se sont vus également dévalués, tout comme les portails qui utilisaient des versions similaires du mot-clé pour le même sujet. Habituellement, Google classe ces textes à la similarité trop élevée comme duplicate content. Le nouvel algorithme de la mise à jour Panda peut également identifier les pages dont le ratio de publicité est trop élevé par rapport au contenu. La pénalité consiste à diminuer le ranking de ces pages dans les SERP ou dans des cas particuliers, en excluant les totalement.

Les outils en ligne qui cherchaient à percer la notation de Google se sont avérés être les plus grands perdants un jour après le lancement de la mise à jour au niveau de leur propre indice de visibilité : certains d'entre eux ont pu subir des changements jusqu'à 86 % de leur visibilité globale. Les médias et les pages d'information ont en revanche profité au maximum de la mise à jour Panda. Pour les bénéficiaires, on ne sait toutefois pas s'ils ont pu profiter d’un avantage direct de la mise à jour ou si leur meilleure visibilité était due à la dévaluation de leurs concurrents. Selon Google, la mise à jour Panda a influencé 12 % des résultats de recherche en langue anglaise. En France, on estime que 6 à 9 % des requêtes ont été impactées[1].

Social Search

Google étend les résultats de recherche avec la Panda Update en ajoutant son propre réseau social, à savoir Google+. En conséquence, les messages des utilisateurs de Google+ à l'intérieur du cercle social peuvent influencer les résultats de la recherche. Le contenu partagé par amis et connaissance a ainsi une plus grande signification que le contenu des étrangers.

Panda 4.0

Fin mai 2014, la 4ème version de Panda a été lancée. Alors que les différentes mises à jour et le lancement de Panda ont eu lieu séparément jusqu’alors, 2014 a été une première, car le Payday Loan Update a été lancé simultanément. Les webmasters et experts en référencement étaient mis face à une question de nouvelle ampleur : savoir laquelle des deux modifications d'algorithme a provoqué les changements dans le classement. Mais alors que la mise à jour Payday Loan touchait principalement les requêtes à tendance pourriel et les techniques de spam, la mise à jour Panda 4.0 a été un développement conséquent de l'ancienne version avec des améliorations au niveau de la qualité du contenu et des résultats de recherche. Après le lancement des mises à jour, les effets suivants ont pu être constatés :

  • Les sites Web qui ont été fortement affectés par la première mise à jour Panda ont pu augmenter leur visibilité à nouveau, mais n'ont pas pu atteindre leur ranking d’avant Panda 2011.
  • Certains sites à fort contenu éditorial ont pu voir leur classement significativement augmenter.
  • Les boutiques en ligne ont été à peine touchées.

En général, on peut supposer que les changements partiellement modérés dans le classement ont déjà été causés par la première mise à jour Panda, qui a éclairci profondément les SERP. Pour la quatrième version, Google avait donc déjà posé les pistes pour d'autres changements dans l'algorithme.

Panda 4.1

Selon Pierre Far, employé à Google, c’est Searchengineland.com qui a nommé la mise à jour lancée dans la semaine précédant le 26 Septembre 2014 Panda 4.1[2]. L'ensemble du déploiement a pris au moins deux semaines et a affecté entre 3 et 5 % de toutes les requêtes de recherche au niveau mondial. En outre, Far a expliqué dans son article sur Google+ que cette dernière mise à jour permettait de détecter plus efficacement les contenus de mauvaise qualité. Far affirme qu’il base cette amélioration sur les retours des webmasters et utilisateurs : il voulait probablement dire que les utilisateurs pouvaient facilement donner des retours Google au moyen de captures d'écran des snippets de recherche.

Une nouveauté importante de Panda 4.1 concerne les petites et moyennes pages qui offrent un contenu de haute qualité. D'après Far, ce sont ces pages qui devraient profiter au maximum de la mise à jour Panda. Ainsi, en déployant Panda 4.1, les pages qui ont été affectées par Panda 4.0 et qui ont corrigé leurs erreurs (comme par exemple le thin content[3]) se sont vues libérées de la pénalité. Autrement dit, cela pourrait dire que tous les sites web qui ont été négativement affectés par une perte de visibilité et de classement par la Panda Update ou qui ne se sont pas rétablis grâce à Panda 4.1 devraient penser à optimiser leur contenu de toute urgence.

Réintroduction

La Panda Update n'affecte pas les sous-pages de manière individuelle mais des sites Web dans leur intégralité. Google commence par évaluer des sous-pages simples. Si trop de sous-pages ne remplissent pas les critères de Panda, le classement d'un site diminuera ou ce dernier pourrait même être exclu de l'index. Par conséquent, les sites affectés doivent être identifiés et optimisés en accord avec cette mise à jour. Cette optimisation devrait se concentrer sur 5 points qui placent la gestion du contenu au centre :

  • éliminer les duplicate content
  • compléter les pages qui devraient contenir du contenu mais qui n’en ont pas
  • renforcer le contenu unique
  • réduire les publicités
  • contrôler l’utilisation de liens affiliés et du contenu généré automatiquement

Références

  1. Google Panda et Penguin : récapitulatif de toutes les mises à jour, journaldunet.com, publié le 23.09.2017
  2. Panda Update News, searchengineland.com
  3. Les monstres de l’optimisation : le monstre du thin content, Ryte Magazine, publié le 26.06.2017

Liens web

Catégorie