Tracking d'application

Le tracking ou suivi d’application correspond au suivi et à l’évaluation de l’utilisation d’une application sur un appareil mobile. Les applications natives tout comme les applications web[1] sont utilisées comme bases de données. Le point principal à retenir est que les appareils mobiles, tels que les smartphones et tablettes, sont utilisés afin d’accéder à des applications. Des données pertinentes au tracking peuvent être le nombre de téléchargements, le type d’appareil utilisé, le système utilisé, la langue, l’opérateur mobile ainsi que de nombreux résultats qui peuvent être émis pendant l’utilisation même de l’application.

Informations générales

Le suivi et l’analyse des statistiques relatives à l’utilisation des applications sont dans l’intérêt des éditeurs, car ils programment une application, ainsi que des marketeurs qui la commercialisent. Le tracking d’application fournit des informations importantes pour les deux groupes sur le nombre de fois qu’une application a été téléchargée et comment elle est utilisée par les utilisateurs. L’objectif est d’analyser la performance et la popularité. Sur la base de ces données, l’application peut être optimisée pour différents systèmes d’exploitation et dispositifs. Ces résultats sont également bénéfiques pour les développements futurs et les potentielles campagnes marketing.

La raison d’un intérêt accru pour les méthodes de suivi des applications est simplement l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles et du nombre d’applications. On estime à 218 millions de téléchargements d’applications en France en 2014[2]. Des fournisseurs de service, comme Google ou Apple, offrent désormais des environnements de développement appropriés (SDK - Software Developer Kit) pour intégrer un tracking. De cette façon, non seulement le nombre de téléchargements peut être évalué, mais aussi l’usage actif de l’application.

Les zones et les fonctions les plus visitées et utilisées par les utilisateurs indiquent aux développeurs où est-ce qu’il existe un potentiel d’optimisation et où certains aspects de l’application sont particulièrement bien acceptés. Des tests d’utilisabilité sont souvent effectués. Les utilisateurs deviennent des testeurs et au travers d’une étude sur le comportement, les applications peuvent être spécifiquement améliorées. Dans le même temps, les données sont utilisées pour faciliter les placements publicitaires.

600x400-AppTracking-01-1.png

Fonctions

Vous pouvez appréhender de nombreux indicateurs différents en utilisant le tracking d’application. Selon les cas, le type d’information que vous recevez dépend du système de tracking utilisé. Certaines statistiques de base sont listées ci-dessous :

  • nombre d’installations
  • appareils mobiles
  • système d’exploitation (Android, iOS, etc.)
  • opérateur mobile
  • version de l’application

Encore plus de données peuvent être collectés avec certaines solutions de tracking[3] :

  • utilisateurs uniques et nouveaux utilisateurs
  • événements, comme des clics sur des boutons ou des objets du menu
  • écrans et taille d’écran
  • utilité l’application au quotidien
  • conversions (ex : achat d’un produit via une application de shopping)
  • messages d’erreurs et arrêts soudains de l’application

Outils de tracking d’application

De nombreux outils de tracking d’application sont disponibles sur le marché[4]. Certains sont gratuits, d’autres payants. La gamme de fonctions augmente avec l’investissement financier, mais il existe aussi des solutions gratuites qui offrent de nombreuses options.

  • App Annie
  • Appfigures
  • Flurry
  • Mobile App Tracking de HasOffers
  • Apptamine

Certains outils sont des solutions intégrées, ce qui signifie que le tracking d’application ne constitue pas la fonction principale, mais que le tracking et les aspects relevant de la web analytique peuvent être réalisés en se basant sur d’autres ressources :

  • Google Analytics Tracking pour applications mobiles
  • Plateforme Piwik Open Analytics
  • Etracker
  • Webtrekk
  • Econda

Importance pour le marketing mobile

Semblable à la web analytique, le tracking des applications peut représenter une base de données très précieuses pour les développeurs et les spécialistes du marketing d’applications. Toutefois, le suivi et l’analyse de l’usage de l’application ne sont utiles que si d’autres facteurs sont également pris en compte, comme le design, l’utilisabilité, l’optimisation app store et beaucoup d’autres éléments inhérents du marketing mobile. Le tracking d’application est en aval idéal et peut compléter ces aspects.

Actuellement, le tracking est encore associé à un effort relativement important et nécessite une expertise technique, en particulier lorsqu’il s’agit de cadres et d’environnements de développement. Cependant, la tendance actuelle indique que les outils de tracking d’applications et les environnements et cadres de développement sont de plus en plus utilisés. Par exemple, Google a intégré le tracking dans son logiciel gratuit Google Analytics. Si vous utilisez déjà le tracking avec la web analytique, vous pouvez aussi l’installer sur les appareils mobiles. C’est un avantage important quand l’application représente principalement une extension de la gamme de service et non pas un modèle commercial séparé.

Apple propose plusieurs options pour le tracking des applications. Les identifiants Apple pour les annonceurs (aussi appelés IFA) sont spécifiquement conçus pour le placement d'annonces, tandis que les identifiants pour les fournisseurs (IFV) sont capables de suivre le nombre de téléchargements et autres statistiques. Et c'est ici un point assez sensible. Les dispositifs mobiles sont connus pour le fait que le comportement d'utilisateur peut être presque entièrement suivi. Dans quelle mesure les utilisateurs sont contre cet aspect n’est pas vraiment clair. Mais on peut supposer que la majorité des utilisateurs ne l'accepteraient pas s'ils en connaissaient tous les paramètres. Certains services exigent toujours que les utilisateurs acceptent les conditions d'utilisation avant leur utilisation, au détriment de la protection des données et de la vie privée. Cela s'applique à la fois à Apple et Google. Si les utilisateurs ne veulent pas être suivis, ils doivent généralement rechercher les paramètres appropriés indépendamment.

Références

  1. Application native ou web application, butterflyeffect.fr
  2. Téléchargement d'applications en France, Statista
  3. How to use Piwik to track mobile apps activity, Piwik.org
  4. List mobile app analytics tools, mobyaffiliates.com

Liens web

Catégorie