rich media


On désigne par les rich media (en français : contenus médias enrichis) des supports publicitaires en ligne pouvant contenir non seulement des textes et des images, mais aussi des éléments vidéo ou des données audio. L’objectif des rich media est de générer plus d’attention et d’augmenter la volonté d’interaction de l’utilisateur.

Informations[modifier]

La publicité sur Internet ne cesse jamais d‘évoluer. Les annonceurs luttent pour l’attention des utilisateurs et parcourent en cela toutes les possibilités techniques. Les rich media sont un résultat en constante modification de ce processus. L’intégration de vidéos, de jeux et d’autres formats implique l’utilisateur dans la publicité à travers une interaction. Cette procédure ne permet pas seulement de générer des clics sur des offres, mais aussi de renforcer l’image de marque – cette notoriété croissante de la marque peut entraîner une augmentation du nombre de consultations de la page.

Les possibilités techniques offertes par les rich media rendent ce format publicitaire idéal pour les campagnes de publicités à long terme.

Prérequis techniques[modifier]

Les conditions préalables à l’utilisation des rich media sont une connexion à Internet en haut débit et des programmes tels que Flash ou JavaScript permettant de présenter les annonces en rich media sur les ordinateurs des utilisateurs. Le standard HTML5 convient tout particulièrement aux rich media étant donné que les contenus peuvent être chargés depuis un navigateur sur toutes les plateformes et tous les appareils sans nécessiter de plugin supplémentaire.

Dans le contexte d’une utilisation d’Internet de plus en plus mobile, les rich media devraient être en priorité développés pour les appareils mobiles dans le cadre d’une stratégie les privilégiant. Selon une étude statistique, en 2015, plus de la moitié des Européens utilisait Internet de façon mobile.

Fonctionnalités[modifier]

Les rich media offrent de très nombreuses possibilités pour la publicité en ligne. Les annonces rich media dépassent en général les 40 kb et contiennent des fichiers vidéo et des fonctionnalités telles que des recommandations ou des visionnages d’images sous forme de galerie. Il est possible d’intégrer des vidéos qui apparaîtront lorsqu’un site est consulté. Des applications Flash programmées séparément peuvent inciter l’utilisateur à cliquer sur l’une des offres. Il est même possible d’intégrer différents niveaux de contenu : la combinaison d‘HTML5 et de Flash permet de programmer des microsites s’affichant sous forme de pop‑up sur d’autres sites web et pouvant générer des clics.

Exemples d’annonces de rich media dans la publicité :

  • une bannière publicitaire intégrant la possibilité de suivre une entreprise sur les réseaux sociaux,
  • une annonce publicitaire s’agrandissant lorsqu’elle est survolée par la souris et affiche une vidéo de l’entreprise annonceuse ainsi que des informations complémentaires,
  • des annonces publicitaires contenant un calendrier et intégrant en un clic un rappel au calendrier du smartphone.

Exemples d’utilisation pour le commerce en ligne :

  • Présentations de produit en affichage à 360 degrés,
  • Vidéos de produits avec des contenus que les utilisateurs peuvent modifier eux-mêmes,
  • Essayages virtuels pour les boutiques de vêtements en ligne,
  • Formats de vidéos interactifs offrant différentes options de choix à l‘utilisateur.

L’objectif des rich media est de générer toujours plus d’interactions avec l’utilisateur : il ne doit pas seulement regarder une annonce publicitaire mais aussi être activement impliqué dans la publicité. Ce mode de publicité permet une identification des utilisateurs à la marque. Tout comme d’autres modes de publicité en ligne, les annonceurs disposent de différentes possibilités de ciblage et de suivi afin d’améliorer l’efficacité et de mesurer l’impact publicitaire.

Importance pour l’optimisation du référencement naturel[modifier]

Les moteurs de recherche ne peuvent pas lire les vidéos ni les animations Flash. C’est pourquoi il est primordial de distinguer les données ne pouvant être parcourues par les robots d‘indexation afin de donner un minimum d’indications aux moteurs de recherche quant à leur contenu. Des titres et sous-titres frappants aident non seulement les moteurs de recherche, mais aussi les utilisateurs. Le texte qui doit être lu par les moteurs de recherche est à présenter ou à publier de préférence en HTML. Il conviendrait de renoncer à Flash pour les contenus rich media modernes, il est recommandé d’utiliser plutôt HTML5.

L’utilisation des rich media est étroitement liée à l’ergonomie d’un site web. Les rich media ne doivent pas détourner un utilisateur d’une page mais plutôt éveiller son intérêt et attirer son attention. Cela permet une augmentation de la durée de la visite, entraînant à son tour un effet positif sur le classement du site. Toutefois, les annonces de rich media doivent être utilisées avec parcimonie afin de ne pas surcharger un site web avec de la publicité. Les moteurs de recherche peuvent relativement bien estimer le rapport entre contenu effectif et annonces publicitaires. L’ergonomie comprend également des aspects d’accessibilité : les webmasters et annonceurs disposent ici de différentes possibilités de concevoir et signaler les annonces de rich media pour les rendre accessibles, notamment à l’aide de programmes de lecture vocale (audiodescription) ou de synchronisation de sous-titres.

Liens web[modifier]