Crowdsourcing


Le crowdsourcing est une forme moderne de collaboration et de brainstorming collectif qui va au-delà les frontières. Les entreprises et les organisations tirent parti du crowdsourcing en confiant des tâches à une communauté de collaborateurs volontaires et en exploitant ainsi l’intelligence collective. L’un des exemples les plus connus de crowdsourcing est Wikipédia. Le terme crowdsourcing se compose des substantifs "crowd" (la foule) et "sourcing" (acquisition). Par conséquent, le crowdsourcing utilise le grand public pour "acquérir" une solution à un problème donné.

Contexte[modifier]

La mondialisation et l’expansion d’Internet ont eu pour conséquence l’élargissement de l’éventail de possibilités offertes aux entreprises et aux organisations pour recruter de nouveaux collaborateurs ou collaborer au-delà des frontières terrestres. En outre, un nouveau phénomène a vu le jour avec "l’intelligence collective". On sous-entend par "intelligence collective" qu’en associant un grand nombre d’individus, ceux-ci peuvent résoudre des problèmes ensemble sans pour autant que chacun d’entre eux soit un spécialiste du tout.

C’est sur ce principe que repose aujourd’hui le crowdsourcing. Des concepts similaires sont également appliqués dans les domaines de l’open source ou de l’open innovation. L’invention du terme crowdsourcing est attribuée à l’américain Jeff How, de Wired Magazine, qui a employé ce mot pour la première fois dans un article publié en 2006. Pour créer le terme de crowdsourcing, J. How s’est appuyé sur trois exemples issus de la pratique. Ainsi, il démontre par exemple comment une gestionnaire de projet travaillant au National Health Museum de Washington a pu réaliser différentes caractéristiques d’exposition rapidement et à moindre coût à l’aide d’une plateforme de photographie. Les images mises à disposition sur cette plateforme n’étaient pas des images développées spécialement pour l’exposition à partir de photographies de professionnels mais des clichés pris par des amateurs et des passionnés de photographie téléchargeables sur Internet en échange d’une petite redevance. Comme deuxième exemple, J. How cite une plateforme de vidéo dont les contenus peuvent être utilisés dans le cadre d’émissions télévisées, et enfin un portail qui propose un travail réalisé par l’Homme là où l’ordinateur ne peut pas encore le remplacer. Le message clé que tente de faire passer J. How est que le crowdsourcing constitue une possibilité particulièrement intéressante pour les entreprises pour réaliser des économies.

Applications possibles[modifier]

Le crowdsourcing peut être utilisé à des fins très diverses. Il repose cependant toujours sur un échange via le Web 2.0. Le crowdsourcing est actuellement utilisé dans les domaines suivants :

  • Les tests de produits : il s’agit d’envoyer le plus grand nombre de produits possible à différents testeurs. Cette démarche est particulièrement appréciée des grandes marques, qui souhaitent vérifier les potentiels de vente de leurs nouveaux produits avant leur lancement effectif sur le marché. Les fabricants de logiciels ont quant à eux régulièrement recours au crowdtesting. Les exemples les plus courants sont les versions beta de la plateforme Windows de Microsoft ou les versions préalables des outils de SEO.
  • Les sondages : le crowdsourcing permet également de réaliser des sondages d’opinion et des pronostics.
  • Le crowdsourcing interne : les collaborateurs des grandes entreprises sont invités à émettre par exemple des propositions d’amélioration concernant les produits ou les services développés.
  • Les portails de connaissances : dans ce cas, de nombreux bénévoles peuvent réunir leurs connaissances spécialisées sur une seule plateforme, par exemple Wikipédia
  • Les chasseurs de plagiat : il s’agit d’une forme particulière de crowdsourcing qui se concentre sur la recherche de plagiaires dans les thèses de doctorat des hommes politiques
  • Le crowdfunding : une forme particulière de crowdsourcing dans laquelle de l’argent est collecté en ligne pour le lancement d’une entreprise ou le développement d’un produit. Cette technique permet d’atteindre un grand nombre de donateurs, dont la participation se limite bien souvent à une contribution réduite, comme par exemple un dollar. Cependant, le projet parvient à récolter un capital de départ élevé grâce au grand nombre de donateurs impliqués.

Potentiel[modifier]

À l’heure actuelle, toute personne qui comprend que de nombreuses personnes décident de prendre part à un projet à travers le crowdsourcing peut non seulement gagner du temps, mais également économiser de l’argent. Il est cependant essentiel que les projets de crowdsourcing disposent d’une gestion de projet solide. En effet, en raison du grand nombre de participants, qui peut augmenter rapidement en raison du recours à Internet, le maître d’ouvrage peut facilement perdre certains objectifs intermédiaires de vue, et donc la vue d’ensemble du projet. Par ailleurs, le crowdsourcing n’est pas adapté à l’élaboration de projets incluant des données sensibles ou des prototypes secrets.

Utilisation dans le domaine du marketing en ligne[modifier]

Aujourd’hui, le crowdsourcing joue un rôle majeur dans le domaine du marketing en ligne. Ainsi, de nombreuses boutiques en ligne font rédiger leurs textes sur des portails de crowdsourcing. Des passionnés d’écriture s’y inscrivent et reçoivent une rémunération adaptée pour leurs contributions. Les maîtres d’ouvrage ont l’avantage de ne pas soumettre leur commande à une seule personne ou une seule entreprise, mais de mettre leur commande à disposition d’une communauté. Ainsi, ils ont de meilleures chances de trouver un maître d’œuvre proposant des prix défiant toute concurrence. Des marchés similaires existent également pour les programmateurs. Des éléments de crowdsourcing peuvent également être utilisés dans le cadre des campagnes de marketing. On peut par exemple demander à un collectif de trouver un nouveau slogan pour une entreprise ou un nouveau nom de produit ou de donner son avis sur des propositions déjà existantes. De nombreux portails de crowdsourcing sont aujourd’hui utilisés pour effectuer des tests d'utilisabilité.

Liens web[modifier]