Recherche universelle


La recherche universelle est un terme qui provient de l’optimisation pour les moteurs de recherche. On peut aussi l’appeler recherche générale. Le principe est que les résultats de différentes bases de données sont fournis sous forme de listes.

La recherche universelle est un terme qui provient de l’optimisation pour les moteurs de recherche. On peut aussi l’appeler recherche générale. Le principe est que les résultats de différentes bases de données sont fournis sous forme de listes.

Quels résultats sont compilés ?[modifier]

Pour comprendre comment fonctionne la recherche universelle, il faut tout d’abord comprendre que les moteurs de recherche tels que Google ont souvent accès à des bases de données différentes. Il existe donc un index pour les images, les informations, les sites web et autres structures de données. Les utilisateurs peuvent accéder à ces données au moyen d’une recherche particulière. Seulement une seule requête est envoyée, le moteur de recherche fournit un mélange de différentes données. L’utilisateur peut recevoir les résultats sous forme d’images, d’astuces shopping, d’informations contextuelles, etc.

Ci-dessus sont listés des exemples de différentes types d’informations délivrées par le moteur de recherche vertical de Google, et que Google utilise depuis 2011 pour fournir ses utilisateurs en résultats de recherche :

  • l’index général de Google
  • les Google Actualités
  • la fonction Google Shopping
  • Google+
  • Google Images
  • Google Vidéos
  • Résultats locaux de Google Maps
  • Résultats de la base de données des Knowledge Graphs affichés dans la fact box.

L’utilisation de sources de données additionnelles et leur intégration dans les SERP dépend de nombreux facteurs que Google et les autres moteurs de recherchent ne rendent pas transparents. Pour le moment, les utilisateurs voient leur contenu préféré dans les SERP en utilisant l’outil Search Plus Your World. Par exemple, il est possible que des services en temps-réels, tels que Twitter, soient intégrés aux évènements actuels, ou que les résultats de Google Shopping soient affichées de façon proéminente. Il s’en dégage une incitation à l’achat évidente (ex : dans la recherche transactionnelle).

Mode de fonctionnement[modifier]

Google teste souvent l’intégration de ses résultats de recherche avant même d’intégrer un changement fixe dans l’affichage de ces résultats. Les changements les plus récents sont souvent intégrés dans les bases de données de Google Search aux Etats-Unis. Pour la recherche universelle, les bases de données qui fournissent uniquement des sites web sont également utilisées. La base de données de Google shopping peut être toutefois enrichie avec des listes de produits envoyées par des distributeurs qui se sont inscrits sur Google shopping. Afin d’obtenir des données plus structurées, Google achète régulièrement des entreprises dans le but d’utiliser leurs bases de données pour son propre serveur.

Contexte de la recherche universelle[modifier]

Google et les autres fournisseurs de moteurs de recherche veulent donner à leurs utilisateurs les informations les plus pertinentes et les plus précises. En utilisant la recherche universelle, ils peuvent donc affiner cette recherche. Dans ce processus, différents médias et types de données peuvent aussi être utilisés. Un exemple très actuel de recherche universelle qui a été optimisé par Google est la fact box. Dans ce petit cadre sont compilés des résultats provenant de différentes sources et sont synthétisés sous forme d’une base de données de Knowledge Graphs. Ils sont ensuite affichés dans une petite boîte d’information, située sur le côté des SERP.

Critiques sur la recherche universelle[modifier]

Les critiques émises sur la recherche universelle insinuent que les fournisseurs de moteurs de recherche, particulièrement Google, utilise ce mélange de résultats de recherche afin de garder les visiteurs plus longtemps sur leurs pages de résultats. Google étant l’entreprise qui gagne le plus d’argent par le biais de la publicité, cet argument est certainement justifié. Plus l’utilisateur reste longtemps sur les pages de Google, plus il est probable que cet utilisateur cliquera sur une publicité. L’objectivité des résultats de recherche souffrent certainement de cette concentration sur les produits de Google.

De plus, l’espace pour les résultats du moteur de recherche au sein des SERP est de plus en plus restreint, tandis que les publicités, provenant par exemple de Google AdWords, deviennent de plus en plus voyantes.

De nombreux experts du marketing argumentent aussi que la recherche universelle de Google affecte inversement d’autres fournisseurs de services, comme par raisons les portails de comparaison de prix qui pourraient s’afficher dans les SERPs.

Effets sur le référencement et le marketing[modifier]

Cette extension de la recherche a d’énormes conséquences sur l’optimisation pour les moteurs de recherche. Depuis que les SERP sont complétées par des informations additionnelles, il peut se produire que les résultats de la recherche naturelle, notamment les premières pages, soient renvoyées beaucoup plus loin. Il est aussi possible qu’un site soit particulièrement bien classé par rapport à certains termes de recherche, mais que le lien de ce site soit seulement visible après avoir fait défiler les résultats de la recherche universelle, c’est-à-dire les images, les articles de shopping, ou encore que des résultats de recherche locaux soient positionnés entre le doodle de Google et les résultats de recherche naturelle. Pour le SEO, il est à prévoir que l’optimisation holistique devienne extrêmement importante, et que les images et les vidéos provenant d’un projet web soient placées de manière proéminente dans les SERP.

Liens web[modifier]