Tag cloud


Le tag cloud (en français nuage de mots-clés) une forme de visualisation des mots-clés. Il permet un affichage des mots-clés et des liens correspondants agréable et convénient pour les utilisateurs. En fonction de la pondération ou de la popularité de chaque terme, le tag cloud est présenté avec des tailles ou des couleurs de police différentes. On trouve les tags cloud le plus souvent au sein des blogs. Les avantages pour le référencement sont controversés. Les synonymes employés pour tag cloud sont aussi nuage de tag, nuage de mots-clé, world cloud ou keyword cloud.

Contexte[modifier]

L’histoire du tag cloud remonte en 1980. Cette année là apparaît l’oeuvre Mille plateaux. Capitalisme et Schizophrénie, publiée par les philosophes français Gille Deleuze et Félix Guattari, dans laquelle ils décrivent et testent un nouveau système de connexions de connaissances se basant sur leur théorie du Rhizome. La représentation picturale fut par la suite créée par l’artiste Heidi Paris pour la page de couverture de la traduction allemande de l’ouvrage. Le graphique se compose des mots-clés importants qui composent le travail. Dans ce contexte, l’expression "nuage de mots-clés" fut utilisée pour la première fois. L’artiste peut donc être considérée comme l'inventrice du tag cloud.

Le principe de la mise en relation des connaissances et de leur représentation graphique a joué plus tard son plus grand rôle dans le domaine des technologies de l’information. Les grands portails web, comme Flickr ou Technorati, travaillent avec des tags cloud pour représenter les termes fréquemment recherchés par les utilisateurs ou les catégories : cela prend peu à peu la forme visuelle d’un menu alternatif et autonome grandissant. Beaucoup de blogs Wordpress utilisent également le tag cloud comme un plug-in pour les utilisateurs afin de rendre le contenu demandé plus rapidement disponible pour les utilisateurs.

54054.jpg

Exemple d'un tag cloud

Fonctionnement[modifier]

Un tag cloud n’est pas seulement une simple liste ou une catégorisation des phrases clés, mais bel et bien une liste pondérée. Cela signifie que la mise en oeuvre optique du tag cloud se base sur une formule qui établit la pondération des mots. Plus un mot-clé est utilisé, plus il sera visible, que ce soit de par la couleur ou la taille de la police. En outre, une autre police peut également être utilisée pour les termes fréquemment recherchés. La formule commune pour la création d’un tag cloud est la suivante :

tag cloud formel (1).png

s i (1).png

taille de la police affichée


f max (1).png

taille maximale de la police


f min (1).png

taille minimale de la police

t i (1).png

fréquence d’un mot-clé


t min (1).png

fréquence à partir de laquelle un mot-clé est affiché


t max (1).png

fréquence du mot-clé le plus utilisé


Sur les blogs et les sites web, chaque mot du tag cloud pointe vers la sous-page correspondante et la plus utile pour ce mot-clé. Dans l’autre sens, les liens pointent vers la page de la catégorie concernée.

Avantages et inconvénients[modifier]

Les avantages du tag cloud sont que des grands ensembles de données peuvent être intuitivement classés selon la popularité et la fréquence des mots-clés. De cette façon, un tag cloud peut fidèlement reproduire le contenu d’un site ou d’un blog. L’utilisateur a également la possibilité d’accéder rapidement à la sous-page qu’il recherche sans devoir cliquer sur plusieurs pages.

En revanche, les inconvénients du tag cloud surviennent quand les webmasters n’optimisent pas le tag cloud, ne lui attribuent aucune balise et aucun lien vers les pages. Quand un utilisateur clique sur un mot-clé soit-disant populaire, il atterrit sur une page cible qui ne répond pas à ses attentes et dans les cas extrêmes, il quittera la page.

Importance pour le référencement[modifier]

Les avantages pour le référencement du tag cloud sont controversés. Via le nuage de mots-clés, une grande quantité de liens internes est créée, se référant à des sous-pages. Pour les blogs et les sites web ordinaires, il existe ainsi le risque que les archives ou les balises des pages soient beaucoup reliées, mais qu’elles ne soient dans le même temps d’aucune valeur pour l’utilisateur, ou même, qu’elles soient considérées comme étant du duplicate content. En outre, les termes du tag cloud devraient être compatibles avec le concept global de la liaison interne. Il serait en effet contre-productif si un tag cloud se composant du mot "conseil" fasse ensuite référence à une sous-page dont le mot-clé principal est “chaussures de sport”. Beaucoup d’utilisateurs quittent ainsi la landing page, ce qui explique pourquoi Google et les autres moteurs de recherche pointent faiblement vers ces sous-pages, car leurs performances en terme d’expérience utilisateur sont plutôt faibles.

Si vous voulez augmenter l’utilisabilité et la valeur d’une page grâce au tag cloud, voici ce que vous devez considérer :

  • pour quels produits ou sous-pages sont utilisés les mots-clés
  • quelle devrait être la taille limite du tag cloud
  • comment et selon quoi fait-on la pondération des termes
  • quel est le meilleur visuel du tag cloud pour se fondre au mieux dans l’apparence générale du site
  • s’il existe éventuellement des alternatives de navigation au tag cloud.

Liens web[modifier]