WYSIWYG

WYSIWYG est l'acronyme de l'expression anglaise « What You See Is What You Get » qui signifie « Vous avez ce que vous voyez » Cette expression est utilisée avec les systèmes de création de documents Web (comme par exemple les éditeurs HTML) et pour d'autres formats tels que les programmes de traitement d'images, qui rendent à l'écran le contenu à l'identique sur différents terminaux. Ce peut être le cas lors d’un aperçu d’impression ou sur un navigateur mobile.

Informations générales

Les éditeurs WYSIWYG présentent un avantage de taille : l'utilisateur n'a pas besoin de posséder quelconque connaissance en programmation ou en langage de balisage pour créer un document Web. L'affichage des données est une représentation visuelle, telle que sur Microsoft Word, et peut être par la suite traité sans obstacle. Les instructions de formatage se trouvent en arrière-plan du programme. Originalement, Word est un programme de traitement de texte conçu comme éditeur WYSIWYG, puisque l'utilisateur voit directement ce qu'il a modifié dans le document, sans voir les instructions du programme sous forme de code source.

Avantages et inconvénients des éditeurs WYSIWYG

Le rendu des éditeurs WYSIWYG est parfois tel qu'il n’est pas exactement le même dans tous les navigateurs. Dans le cas d'un document HTML édité, il peut se produire que ce dernier s’affiche différemment sous différents navigateurs, car l’utilisateur laisse au programme le soin d’écrire le code source. Des lignes de code non voulues peuvent apparaître. Un saut de ligne sur un éditeur WYSIWYG peut s'afficher tout à fait autrement s'il a été fait sur un éditeur HTML traditionnel. Si une erreur se glisse dans le code du programme, la recherche avec l'éditeur WYSIWYG est relativement pénible, puisque l'on n'a pas de connaissance sur le code source : on ne voit que ce que l'utilisateur du programme verra plus tard.

Par ailleurs, la différence entre contenu et balises n'est pas effectuée, car l'éditeur WYSIWYG balise certains contenus directement avec les instructions de formatage, ce qui va à l'encontre d'un bon style lors de la création de pages Web. Un style “propre” revient à intégrer les balises sur un fichier séparé, à l'aide d'un fichier CSS par exemple. En plus de cela, les éditeurs WYSIWYG engendrent souvent un code superflu, qui ne correspond pas vraiment aux exigences du W3C et qui n'est donc pas forcément valide.

En revanche, le principe WYSIWYG peut être utilisé des éditeurs mais aussi des systèmes de gestion de contenu (CMS) tels que TYPO3 ou Drupal. Les personnes en charge du contenu peuvent ainsi modifier sans souci et sans trop d'effort les pages Web, et ce, sans avoir à acquérir les langages spécifiques de la programmation ou du formatage.

Importance pour le SEO

Dans le domaine du SEO, il est évidemment souhaitable de créer un code source propre, pouvant être compris sans difficulté par les bots des moteurs de recherche. Cependant, certains éléments du code source doivent être exclus pour que la lecture et l’exploration soient efficacement réalisées. Ce genre d’ajustements est rarement possible avec les éditeurs WYSIWYG. C’est la raison pour laquelle on favorise les éditeurs HTML, car ces derniers permettent de traiter avec exactitudes des parties individuelles du code source. L'affichage dans d'autres navigateurs joue également un rôle non négligeable, puisque le code source doit apparaître à tous de la même façon.

Toutefois, les éditeurs WYSIWYG sont aussi utilisés avec le JavaScript ou d'autres langages de programmation ou de formatage. Dans certains cas, il convient de faire la distinction entre ce qui doit être impérativement intégré dans certaines sections du code source et ce qui suffit pour rendre l’expérience de recherche et d’exploration conviviale.

Liens web

Catégorie