Cross-posting

Le cross-posting est l’acte de publier le même message sur différentes plateformes des réseaux sociaux. Cela se fait souvent automatiquement à l’aide d’outils de réseaux sociaux qui distribuent le message dès son édition. Le cross-posting est également connu sous le nom de communication multicanale ou multi-affichage.

Informations générales sur le sujet

Le terme de “cross-posting” trouve ses origines dans les forums web et les groupes de discussion. Si un utilisateur a une question sur un sujet particulier, il peut le publier sur différents threads afin d’augmenter la probabilité d’obtenir une réponse. Dans ce genre de situation, le cross-posting est toujours utilisé, car la liaison de la question à un thread n’est pas claire pour l’utilisateur. Dans la plupart des cas, c’est le webmaster ou l’administrateur du forum qui supprime la question dupliquée une fois que la thématique et la liaison à un thread particulier ont été clarifiées.

Toutefois, l’utilisation actuelle du terme est relativement éloignée de son origine. Dans le contexte des réseaux sociaux, le cross-posting est une méthode commune qui est particulièrement pratiquée par les grandes entreprises. Il peut être utilisé pour s’assurer qu’un post atteigne un public beaucoup plus large et en même temps, réduit la charge de travail. Une publication est alors éditée et alimentée manuellement ou peut être diffusée à l’aide d’une application appropriée.

Outils de cross-posting

Les outils spéciaux de cross-posting fonctionnent selon un principe très simple : une publication peut être éditée une fois que les informations de connexion pour les différents réseaux ont été saisies. Ensuite, les réseaux sur lesquels la publication doit apparaître peuvent alors être sélectionnés. Des hashtags, des images, etc. peuvent être ajoutés. Beaucoup d’outils assurent aussi une différation dans l’envoi des messages, ainsi que le monitoring des réseaux sociaux.

Voici une sélection d’outils de cross-posting :[1]

  • Hootsuite : un outil populaire qui, dans sa version gratuite, soutient jusqu’à cinq réseaux. Il est particulièrement idéal pour Twitter.
  • Buffer : plus de trois réseaux peuvent être gérés dans la version de base. Aussi disponible sous forme d’application.
  • Friends+Me : particulièrement recommandé pour utilisateurs de Google+.
  • ifitt : outil gratuit et puissant jusqu’à 80 chaînes.
  • Klout : Klout a initialement été conçu pour évaluer la renommée des personnes sur les réseaux sociaux. Jusqu’à présent, le cross-posting n’a été rendu possible qu’avec Twitter et Facebook.

Importance pour les réseaux sociaux

Le cross-posting permet surtout d’économiser du temps et de réduire la charge de travail. Surtout pour les entreprises qui possèdent de nombreux profils sociaux, il est presque impossible de tous les gérer manuellement au quotidien. Cependant, un des inconvénients du cross-posting est que ce type de contenu peut être considéré comme un contenu en double par les moteurs de recherche, et donc mal évalué. Néanmoins, cela dépend du type de publication et de la mesure dans laquelle il est judicieux de la publier sur différentes chaînes. Par exemple, dans le cas d’une photo qui peut être intéressante pour de nombreux utilisateurs, il ne fait aucun doute que le cross-posting est logique. Les utilisateurs peuvent en profiter s’ils ne sont pas actifs sur certains réseaux et ne peuvent pas avoir accès à la photo autrement.

D’un autre côté, dans le cas d’une publication qui est spécifiquement écrite pour une chaîne donnée, le cross-posting peut ne plus être aussi pratique. Il faut donc créer un message correspondant pour chaque chaîne, non seulement pour les moteurs de recherche, mais aussi pour des raisons de nétiquette. Les réseaux sociaux attirent leurs utilisateurs en raison de la communication directe d’une personne à une autre ou de l’entreprise à une personne. Ce type de communication trouve une fin quand la publication de posts est automatisée et quand la proximité avec le client cesse d’exister. Quiconque souhaite encore utiliser le cross-posting sur les réseaux sociaux doit être conscient de la frustration éventuelle de ses clients actifs sur plusieurs réseaux et qui peuvent donc voir la même publication plusieurs fois.

Les raisons de cette frustration sont caractéristiques de chaque réseau. Les groupes d’utilisateurs sont parfois très différents, ainsi que les prérequis quant au format et aux mentions de la publication. Un hashtag sur Twitter n’aurait pas de sens sur Facebook, un lien Facebook dans un tweet est considéré comme mal placé par la plupart des utilisateurs. Si une entreprise veut prendre le risque d’une dégradation de son image, il ne s’agit pas seulement de perdre des utilisateurs ou de diminuer la charge de travail. C’est plutôt une question de principe qui ne trouve une réponse que dans une stratégie cohérente de gestion des réseaux sociaux.

Référence

  1. Les 60 meilleurs outils pour le Community Management, leblogdumoderateur.com, 27.11.2014

Liens web

Catégorie