Tracking


Dans le marketing digital, le tracking (en français : suivi, pistage) fait référence à l’enregistrement et à l’analyse du comportement des utilisateurs sur Internet. Les déplacements d’un visiteur sur un site web peuvent être suivis par les en-tête HTTP, le Javascript ou les cookies. Les opérateurs du site peuvent par exemple savoir comment les utilisateurs accèdent à leur page, quelles sont les catégories qu’ils visitent fréquemment, combien de temps ils restent sur chaque page, via quels liens ils quittent le site web, lorsqu’ils font des achats, s’inscrivent à des newsletters, etc.

Vous pouvez obtenir les données d’analyse enregistrées avec des outils de tracking, que ce soit peu après leur enregistrement ou en direct.

Options de tracking[modifier]

Pour optimiser une landing page, vous pouvez suivre le comportement de l’utilisateur sur cette page. Cette analyse peut être accomplie à l’aide du tracking de la souris, le tracking des yeux, etc.
Une analyse des campagnes marketing peut aussi être prise en charge grâce au tracking des événements.
Les opérateurs de site web qui souhaitent travailler sur plusieurs domaines et analyser les actions des utilisateurs peuvent utiliser le tracking multi domaine, offert par Google Analytics.
Le tracking cross-device est un moyen d’analyser plus en détail le parcours et l’accès du client à partir différents appareils. Il peut être utilisé en tant que volet d’Universal Analytics.
Il est aussi possible d’utiliser la méthode de l’empreinte digitale (“Canvas fingerprinting”) si vous voulez réaliser des opérations de tracking sans utiliser les cookies.

Avantages[modifier]

Le tracking est devenu un outil important si l’on veut réussir dans le marketing en ligne. Grâce aux données obtenues, les opérateurs peuvent rendre leur site web plus convivial et agréable d’utilisation, contrer les fins de visite et commercialiser leurs produits ou leurs services pour le bon groupe cible. Le résultat est donc la situation actuelle, selon laquelle les utilisateurs qui se sont rapidement informés sur un produit trouveront par la suite dans leurs résultats de recherche des produits similaires.

Du point de vue la protection des données, le tracking est cependant controversé (voir ci-dessous “Controverses juridiques”).

Outils de tracking[modifier]

En plus de Google Analytics, il existe beaucoup d’autres fournisseurs d’outils de tracking gratuits, ainsi que des programmes professionnels payants. Mais l’expert de renommée mondiale dans la récupération des données reste Google lui-même, qui a mis en place son propre outil et qui est aujourd’hui le plus utilisé.

Google Analytics et de nombreux autres outils utilisent pour le tracking des cookies traditionnels, qui recensent uniquement des informations entre l’exploitant du site web et les utilisateurs. Le cookie que les utilisateurs redoutent le plus est en revanche le cookie tiers, qui permet à une tierce personne de prendre connaissance du comportement de l’utilisateur et de diffuser des spams de façon peu éthique. Dans Google Analytics, ces cookies ne sont pas utilisés.

Google offre aussi le Google Tag Manager, qui permet la gestion des balises.

Controverses juridiques[modifier]

Depuis que le comportement des utilisateurs peut être enregistré en détail grâce aux outils de tracking, des clauses spéciales concernant la protection des données doivent être respectées, afin d’éviter les abus d’une telle pratique. Selon les propres déclarations de Google, les informations détectées par Google Analytics sont anonymes (c’est-à-dire qu’elles ne sont pas associées avec les données personnelles) et ne sont utilisées que pour identifier les tendances des utilisateurs.

Toutefois, Google Analytics sauvegarde les adresses IP des utilisateurs. Après une longue période de controverse concernant la sauvegarde des adresses IP ces dernières années, les défenseurs de la confidentialité continuent à affirmer que les adresses IP sont des données personnelles, qui ne peuvent pas être sauvegardées et redistribuées. En réponse, Google utilise depuis 2011 un plug-in intégré dans le navigateur, qui permet aux utilisateurs d’empêcher le tracking de leurs données sur Google Analytics. Depuis lors, les utilisateurs de Google Analytics doivent publier une déclaration de confidentialité correspondante.

Si cela est suffisant, la controverse demeure. Sans le consentement de l’utilisateur, le suivi peut être considéré comme une enfreinte à la loi.

Les éditeurs et spécialistes du marketing sont donc face à un défi majeur, car le consentement explicite de l’utilisateur, requis selon la loi, est non seulement coûteux mais aussi compliqué à mettre en oeuvre. Et les fournisseurs de tels logiciels de tracking sont de plus en plus difficiles à trouver.

La recherche encryptée permet cependant le verrouillage des données des utilisateurs, afin que ces derniers ne soient pas trackés.

Lien web[modifier]

Tracking : définition, definitions-marketing.com, ouvert le 26.09.2017