Backend


Le terme « backend » est utilisé pour parler de l'interface de gestion d'un CMS. Via le backend, les webmasters peuvent compléter le site web avec de nouveaux contenus ou modifier certains éléments, comme par exemple optimiser les metadonnées ou adapter les templates. Les modifications apportées au site seront ensuite visibles dans le frontend.

Contrôle des utilisateurs du backend[modifier]

C'est l'administrateur du site web qui a en premier lieu accès au backend. Il peut accorder certains droits et rôles à d’autres utilisateurs. Le rédacteur du système de gestion de contenu peut ainsi aussi avoir la possibilité de créer des contenus ou de les modifier. Il ne peut cependant pas toucher à ce qui se rapporte aux paramètres de base du système ou du code source de la template.

De manière générale, l'accès au backend d'un site web se fait via une interface web sur laquelle on peut se rendre depuis n’importe quel navigateur. Un identifiant et un mot de passe est alors requis pour pouvoir accéder au backend.

Fonctions du backend[modifier]

Au niveau des interfaces web, le backend fait généralement référence à une interface d'administration. Dans les systèmes de gestion de contenu, les actions suivantes sont effectuées à partir du backend :

  • maintenance du contenu
  • gestion des photos et autres médias
  • gestion des commentaires
  • adaptation du design
  • ajouts de fonctionnalités via l'installation de plug-ins / add-ons
  • gestion des utilisateurs
  • création de sauvegardes de données
  • import et export de données
  • modifications de différents paramètres
  • configuration de la navigation

Les backends de systèmes e-commerce proposent, en plus de la gestion de la plupart des tâches susmentionnées, des fonctions supplémentaires spécifiques comme la création et la gestion des produits et des catégories. En outre, le traitement des paiements ou des envois de marchandises est effectué via des interfaces particulières. Le backend est aussi indispensable pour le traitement des commandes d'une boutique en ligne, ne serait-ce que pour consulter les détails des livraisons ou les données clients. Pour cela, beaucoup de magasins en ligne sont rattachés à un système ERP, qui simplifie la gestion de données produits et clients.

Ajout de fonctionnalités dans le backend[modifier]

Beaucoup de systèmes basés sur le Web sont modulaires afin de pouvoir ajouter de nouvelles fonctionnalités. Par l'installation de plug-ins ou d'add-ons, on peut par exemple ajouter des boutons de partage sur les réseaux sociaux. Il est aussi possible d'activer le filtre spam, d'insérer des diapositives, de créer des sitemaps ou encore d'améliorer le temps de chargement. Pour le CMS WordPress, il existe plus de 28 000 plug-ins à disposition. L'installation de tels modules ne prend que quelques secondes sur beaucoup de systèmes, voire quelques minutes, et les extensions sont tout de suite disponibles à l’utilisation.

Sécurité[modifier]

Le backend permet un accès total à toutes les fonctions essentielles d'un site web. Pour cette raison, les webmasters doivent veiller à assurer une sécurité suffisante au niveau de leur login. Il est recommandé de changer souvent de mot de passe et d'utiliser des valeurs complexes pour le chiffrement.

Importance pour le SEO[modifier]

Le backend est le centre de réalisation pour une optimisation on-page. Les métadonnées y sont saisies, les erreurs de pages y sont analysées, la densité des mots-clés des contenus y est évaluée, les contenus y sont mis à jour, les snippets y sont enregistrés, les sitemaps y sont créés ou les liens internes y sont régis. Les possibilités qui sont concrètement proposées relèvent de chaque CMS ou de chaque système de e-commerce. C'est pour cela que tout commerce en ligne ne supporte pas forcément des URL compatibles avec les moteurs de recherche. Même si plein de systèmes de gestion de contenu disposent déjà d'innombrables possibilités d'optimisation, certains doivent encore gérer l'optimisation on-page directement via le code source.

Lien web[modifier]