Social proof


La social proof ou preuve sociale est utilisé dans le marketing pour définir et caractériser le comportement de clients potentiels. La social proof est un comportement que beaucoup d'autres clients manifestent. Simplement dit, si les personnes X et Y ont acheté un produit acheté, la personne Z l’achètera peut-être aussi car les personnes X et Y jouent un rôle dans sa décision d’achat. Cela est considéré comme une preuve de l'influence sociale, qui joue un rôle énorme dans la décision d’achat.

Informations générales[modifier]

Le concept de la preuve sociale provient de la psychologie. Beaucoup de gens orientent leurs comportements en fonction de celui de leurs proches. Ils leur font confiance et prennent souvent les mêmes décisions ; ils imitent le comportement comme une stratégie pour se confronter à l’extérieur. La social proof n’a pas de véritable définition, elle se rencontre principalement sur les réseaux sociaux et est utilisée plutôt dans le marketing global pour influencer des décisions d’achat ciblées. Les publicités télévisées et les collaborations avec des célébrités se basent aussi sur le concept de la notoriété du produit, et donc de la preuve sociale.

La preuve sociale peut être considérée comme similaire au concept d’autorité, de confiance et de réputation dans le web 2.0. Lorsque beaucoup d’utilisateurs font confiance à une source, comme un site web, c’est une indice pour les autres utilisateurs que cette source est digne de confiance : une grande masse d’utilisateurs profitent donc d’une autorité reconnue ou d’une réputation.

600x400-SocialProof-01-1.png

Types de fonctions[modifier]

Le Techcrunch identifie cinq types de social proofs, qui se basent sur certaines personnes ou groupes de personnes. [1]

1. Expertise : quelqu’un du sujet recommande un produit en raison de ses connaissances.

2. Célébrité : des personnes populaires recommandent un produit

3. Autre utilisateur : des personnes comme vous et moi apprécient un produit en particulier.

4. Intelligence collective : si de nombreux utilisateurs trouvent ça bien, ça veut dire que ça l’est.

5. Conseil d’amis : recommandations directes depuis le cercle d’amis ou la liste d’amis des profils des réseaux sociaux.

Social proof et référencement[modifier]

En ce qui concerne le marketing digital, le concept de social proof résulte en différentes formes qui peuvent être utilisées dans le marketing mix. Quand un utilisateur effectue une recherche via un moteur de recherche, les avis positifs d’utilisateurs au sein des snippets enrichis dans les SERP vont inciter un usager à ouvrir ou à cliquer sur une page. Les plateformes sociales qui recueillent diverses données émanant des réseaux sociaux peuvent aussi avoir un effet positif sur le comportement des utilisateurs. Cela vaut également pour les recommandations, critiques positives et labels de qualité, avec la différence qu’ici, c’est une institution qui joue le rôle de preuve social. Le principe est partout le même : quand un autre utilisateur trouve ça bien, la personne Z a une bonne raison de le trouver aussi. Les preuves sociales peuvent être techniquement parlant relativement faciles à mettre en place, par exemple en connectant des boutons des réseaux sociaux avec le nombres de followers, de j’aime, de partages et de recommandations. Ce qui est compliqué reste en revanche l’intégration de telles données dans les snippets, qui sont des extraits affichés dans la recherche naturelle. Ici, il faut en effet respecter les bons formats et structures de Google.

Références[modifier]

  1. Social Proof is the New Marketing techcrunch.com