SEO technique


Le SEO technique est un volet du référencement et qui se concentre principalement sur les possibilités d’optimisation d’un site web. Le code source, le système d’exploitation et la configuration du serveur en font partie. Le SEO technique n’est pas le seul responsable d’un bon classement des mots-clés, mais plutôt un prérequis si on veut avoir recours à d’autres mesures d’optimisation.

Contexte[modifier]

Alors qu’Internet connaissait un succès grandissant à la fin des années 1990, l’optimisation du référencement se développait comme une propre section du volet du marketing online. Le SEO s’attachait alors à améliorer le classement des pages web dans les SERP des moteurs de recherche.

Les possibilités d’optimisation étaient au début plutôt primaires. Il suffisait de remplir sa page web et les subpages avec les mots-clés appropriés, ainsi que dans le périmètre meta du site-même, afin de pouvoir être bien classé. Dans le même temps, il était aussi très facile d’influencer positivement son classement grâce à la masse des backlinks. La popularité du lien était le plus important, et non pas la popularité du domaine ou la confiance d’un site web.

En raison de la complexité grandissante des algorithmes et du processus de recherche et d’un chiffre exponentiel de nouveaux sites web, une optimisation différente était nécessaire, spécialement faite pour les moteurs de recherche. Ces changements sont aujourd’hui connus sous le terme de SEO technique. L’optimisation du référencement en tant que discipline rencontre de nos jours une importance de plus en plus grande. Par exemple, l’accessibilité d’une page ou le nombre de pages d’erreurs 404 comptent en tant que facteurs de classement chez Google.

Ce phénomène du SEO technique peut être comparé à la formule 1. Ce ne sont plus les meilleurs pilotes qui gagnent, mais ceux qui possèdent les meilleurs engins techniques. Aujourd’hui, ce n’est plus si compliqué d’établir un site web sur la toile. Un certain savoir-faire et des connaissances sont tout de même nécessaires lorsqu’il s’agit d’optimiser techniquement une page web pour les moteurs de recherche. Dans ce domaine âprement disputé, des différences techniques pures, comme le temps de chargement d’une page ou un code source « propre » peuvent réellement faire pencher la balance en faveur d’une meilleure position dans les SERP.

600x400-TechnicalSeo-01.png

SEO technique et fonctions de l’optimisation d’aujourd’hui[modifier]

Le SEO technique n’est aujourd’hui plus un jeu pour les mordus de l’informatique, mais un outil indispensable de l’optimisation pour les moteurs de recherche. Quiconque veut optimiser son site web doit posséder au moins les bases du langage informatique ou du langage de balisage. Il faut comprendre l’architecture d’une page et les fonctionnalités telles que celles du serveur, du site web, etc., pour pouvoir effectuer des programmations et saisir quelles étapes ou quelle quantité de travail sont nécessaires pour cela. Des connaissances du SEO technique sont ensuite importantes pour améliorer le flux de travail relatif à un projet et pour calculer des coûts éventuels précis. Depuis que Google a établi l’optimisation mobile en tant que facteur de classement en avril 2015, les prétentions de l’optimisation technique d’un site web sont devenues encore plus hautes. Un site web doit aujourd’hui posséder une version mobile afin que les appareils mobiles puissent sans problème accéder à son contenu. Cela lui permet aussi de bien se positionner dans la recherche mobile.

Outils pour une optimisation technique[modifier]

Des outils pratiques sont utilisés afin d’opérer au SEO technique. Un premier point de repère pour les aspects techniques d’un site peut être le Google Search Console ou le Bing Webmaster Tools. La toile offre un grand nombre d’outils tout aussi praticables. Le blog Moz propose par exemple une vue d’ensemble de 100 outils SEO différents. Google propose à lui seul outil test sur la Page-Speed (vitesse de la page), ou encore un autre qui permet de tester l’accessibilité mobile, sans que ces deux instruments requièrent une inscription avec un compte Google.

Domaines possibles pour le SEO technique[modifier]

Chaque aspect du SEO technique peut être classé dans des groupes différentes :

  • Optimisation de l’URL : utilisation de SEF-URLs, pour une hiérarchie des pages plate.
  • Éviter le duplicate content : utilisation des tags canoniques et des redirections 301.
  • Problèmes liés au serveur : optimisation de la vitesse de chargement, changement du Header.
  • Code source : réduire les sections superflues, effacer les codes de suivi qui ne sont plus utiliser, comprimer les contenus.
  • Présentation : par exemple au moyen de l’optimisation mobile.
  • Structure du lien : éviter les liens brisés ou morts.
  • Crawling : pilotage des robots.
  • Metadonnées : optimisation pour les snippets enrichis.
  • Sécurité : réglage du site web sous le format HTTPS.

Usage[modifier]

Le SEO technique a pour but de rendre l’utilisation d’un site web optimale pour chaque utilisateur. Il faut que tous les contenus soient accessibles sans problème et que l’utilisateur puisse facilement s’orienter et se repérer sur la page. En ce qui concerne l’optimisation concrète pour les moteurs de recherche, le SEO technique joue un grand rôle quand il s’agit d’un temps de chargement court, et notamment par rapport aux chiffres relatifs à des possibles conversions. Une étude parue en 2015 a mis en valeur que les chiffres de la conversion augmentent de plus de 20% par seconde de temps de chargement. Google tient également compte des temps de chargement court dans l’évaluation et la notation d’un site web. Le SEO technique est donc doublement utile : il offre une optimisation de l’accessibilité pour les utilisateurs et il représente une condition préalable importante pour de meilleurs classements.

Lien web[modifier]

C’est quoi le SEO technique ? Crawl, pagerank interne, structure..., journaldunet.com, ouvert le 26.09.2017