Bad neighbourhood


Le bad neighbourhood signifie le mauvais voisinage dans lequel se trouve un site Web. Cela fait référence à la présence de sites qui transgressent le règlement des moteurs de recherche ou qui ont même pu recevoir une pénalité. Un site Web se situe dans ce voisinage quand des liens sur et vers la page de destination sont présents sur le site. Des techniques manipulatrices et non autorisées comme par exemple le bourrage de mots-clés, le cloaking, la mise en place de liens payants ou l'échange massif de liens peuvent conduire à une pénalisation.

Informations générales[modifier]

Sur la toile, il est essentiellement question de la confiance d'un domaine. Cela ne concerne toutefois pas l'adresse IP, le sous-réseau ou l'hébergeur, mais il s'agit plutôt des facteurs centraux qui ont à voir avec la qualité des liens.

Dans le passé, les webmasters et les SEO essayaient souvent de manipuler le profil de backlinks par l'accumulation des liens. C'était possible grâce aux algorithmes utilisés par Google, notamment l’algorithme PageRank. Google a réagi à cette technique, qui était aussi appelée Black Hat SEO, par différentes modifications de l'algorithme et a ajouté d'autres critères comme par exemple le Trust Rank qui facilite la recherche des spams[1].

Fonctions[modifier]

Il y a deux façons principales qui peuvent placer le site web dans un mauvais voisinnage :

  • Un mauvais lien pointe vers le site Web
  • Un site Web possédant de nombreux mauvais liens pointe vers le site Web.

On dira alors que le site Web perd la confiance de Google. Le lien est qualifié de mauvaise qualité si l'une des pages Web enfreint le règlement des moteurs de recherche comme Google ou Bing. En détail, les techniques comme le cloaking, le linkfarming (ferme de liens), la mise en place de liens payants, le bourrage de mots-clés ou le spamming sont des indicateurs pour une ou plusieurs transgression du règlement. Un site Web piraté peut être lui aussi responsable du mauvais voisinage des pages Web associées par Google. En effet, le hacker insère souvent des liens dans le contenu qui pourraient pointer vers les pages Web de mauvaise qualité.

Importance pour le SEO[modifier]

Les bad neighbourhoods peuvent aussi se constituer à travers différents facteurs qui peuvent être identifiés grâce à une analyse du profil de backlinks. Si vous souhaitez qu'un site Web bénéficie de la confiance des moteurs de recherche, vous devez non seulement respecter vous-même les consignes pour les webmasters, mais aussi contrôler que les sites vers lesquels les liens pointent les respectent aussi. Peu importe qu'il s'agisse d'un lien entrant ou d'un lien sortant, toute liaison avec un bad neighourhood est mauvaise pour la « relation de confiance » entre les moteurs de recherche et les sites Web. Si des sites Web se trouvent dans des bad neighbourhood, leurs classements peuvent être mis en danger et ils peuvent même être exclus de l'index des moteurs de recherche.

C'est pourquoi il vaut mieux éviter de placer des liens sortants vers des sites Web douteux. Le risque de pénalisation pour un lien entrant existe également, même s'il n'est pas actif sur le profil du lien. Il y a en effet trop de liens entrants provenant d'un mauvais voisinage. Le lien n’a d’ailleurs pas tout à fait la même valeur. Cela dépend de nombreux facteurs, chacun pouvant avoir un impact sur le profil des backlinks. Les liens sur une page Web peuvent être contrôlés avec un testeur de liens ou link checker. La comparaison manuelle de tous les liens entrants et sortants est aussi possible avec l'index d'un moteur de recherche : si un domaine est cherché, vers ou à partir d'un lien, et qu'il n'apparaît pas dans l'index, il s'agit probablement d'un mauvais voisinage.

En général, un profil de backlinks devrait paraître aussi naturel que s'il avait été établi naturellement. Dans ce contexte, le mot-clé est la pyramide des liens, une collection graphique de différents liens qui sont ordonnés selon leur qualité. Les liens des bad neighbourhood ne devraient pas se retrouver dans la pyramide des liens.

Référence[modifier]

  1. Combating Web Spam with TrustRank. ilpubs.stanford.edu. ouvert le 21.12.2017.

Liens web[modifier]