CPC


Le coût par clic (aussi CPC ou Pay per Click) est un modèle de facturation dans le marketing en ligne. L'annonceur paie par clic sur un support publicitaire réservé, c'est-à-dire un lien texte, une bannière ou une vidéo. En contrepartie, les éditeurs reçoivent leurs commissions sur la base du CPC. Les réseaux publicitaires tels que Google AdWords et Google AdSense calculent les coûts pour leurs clients ou les revenus des éditeurs principalement sur le principe du coût par clic. Une autre méthode de facturation pour les affichages à affichage est le coût par mille (CPM).

Contexte[modifier]

Afin de rémunérer ou de payer un service de publicité sur Internet de façon adéquate, les annonceurs, tels que les éditeurs web, ont besoin d’une grandeur numérique mesurable. Le clic en tant qu’unité a fait ses preuves de nombreuses fois, bien qu’il y ait toujours des cas de fraudes au clic. Les suivis de clics sur les sites web, ainsi que l’origine de la source, peuvent être facilement réglés dans les outils d’analytique tels que Google Analytics. Les clics peuvent aussi être pistés avec AdServer.

600x400-ClickPerViewfr-01.png

Coûts[modifier]

Le coût d’un clic peut varier de quelques centimes à une somme à deux chiffres. Le CPC est dépendant de beaucoup de facteurs. Les aspects suivant précisent le CPC pour les annonceurs :

  • La qualité du site sur lequel la publicité apparaît : les portails possédant une large couverture ont un taux de clics plus élevé que les petits sites web.
  • Le type de média publicitaire utilisé : les clics sur les bannières coûtent normalement plus que les clics sur des liens textes.
  • Le placement de la publicité sur la page : le CPC pour des placements publicitaires sur des subpages est normalement moins coûteux que le CPC pour des publicités placées sur la page d’accueil.
  • La procédure de ventes aux enchères, comme celle de Google AdWords, le nombre de concurrents et le niveau de leurs enchères peuvent affecter le CPC.
  • Le secteur pour lequel la publicité est réalisée : le CPC est normalement plus élevé dans les branches plus compétitives, comme par exemple le secteur financier.
  • La quantité de publicités réservées : les entreprises peuvent réduire leur CPC en réservant une grande quantité de publicités sur les réseaux publicitaires.

Pour les éditeurs, le CPC dépend des facteurs suivants (quand ils participent par exemple à Google AdSense) :

  • La qualité de votre site web
  • Le taux de clics de votre page
  • La couverture de votre plateforme
  • La pertinence de votre site pour les matériaux promotionnels offerts.

Ainsi, le CPC peut être à la fois déterminé par les éditeurs web et par les annonceurs.

Pour et contre le CPC[modifier]

Le taux de clic peut être facilement estimé en utilisant un programme d’analyse du fichier journal, par lequel des méthodes d’enchères peuvent être utilisées pour chaque page web. De plus, le CPC fournit une grandeur solide et échelonnable dans le calcul des budgets publicitaires, en facturant les clients annonceurs pour le nombre exact de fois où leur publicité a été vue par les internautes. Cela différencie fondamentalement le CPC du CPM en tant que méthodes de paiement.

Comme les clics peuvent être générés très facilement, les publicités peuvent en être floutées ou dupées. Cet aspect est un des inconvénients de la méthode CPC. Dans le même temps, vous pouvez aussi être facturé pour un CPC lorsqu’un utilisateur clique de manière répétée sur la même publicité au sein d’un réseau publicitaire ou d’un moteur de recherche consacré au shopping, comme Google Shopping. Dans ce cas, les coûts ne sont plus contrôlables et les budgets publicitaires profondément affectés.

Utilité pour le web analytics[modifier]

Les coûts par clic sont un paramètre simple qui peut être utilisé pour calculer le ROI. Le facteur déterminant n'est pas seulement le prix des clics individuels payés par l'annonceur ; les coûts de clic sont plutôt liés aux revenus. En fin de compte, chaque entreprise doit se demander combien elle est prête à payer pour une conversion et seulement après, combien elle veut dépenser pour un clic.

Dans le cadre du web analytics, il faut donc veiller à déterminer si le clic sur le matériel publicitaire entraîne des augmentations imprévues et donc des coûts et, d'autre part, si ces coûts sont couverts par des recettes supplémentaires.

Liens web[modifier]